en ru

Paille : natte « tchiy »


Le tchiy est fabriqué de paille qui pousse dans des régions de steppe. Pendant une longue période les tiges (fétus) sont ramassées par leur arrachement, puis elles sont taillées et séchées. Les tiges sèches sont très solides et, lorsqu’on les lie (entrelace) à l’aide de fils de laine de couleurs différentes, elles forment une natte solide qui peut servir longtemps. Le tchiy peut être décoré ou non.

Tchéber est un maîtrequi applique les contours de dessin sur les tiges avec une aiguille. Puis chaque tige est entourée de fils de laine de couleurs différentes. Pendant ce travail il ne se présente pas possible de reproduire un ornement aussi précis que celui de chirdak, mais le maître expérimenté peut, tout de même, créer de petits chefs d’œuvres. Habituellement la fabrication de tchiy se fait hors logis.

Les nattes “tchiy” ont une large gamme d’emploi. Décorées (appelées tchyrmagan kanat tchiy), elles font partie de la décoration de l’intérieur de la yourte, servant aussi de couche isolante supplémentaire. Son autre type – achkana tchiy – sert à séparer la partie de femme de la yourte du reste de celle-ci.

 Les nattes “tchiy” sont parfois employées en dehors de la yourte pour protéger contre le vent l’endroit où est situé un âtre, ou bien l’endroit où est mise la laine pour son éventage. Parfois les nattes “tchiy”  sont mises sous des tapis de feutre épais pour protéger ces derniers contre l’humidité. Le tchiy est aussi employé en qualité de presse de moulage lors de la fabrication de chirdaks et ala kiiz. Les fétus de cette sorte de paille sont parfois employés pour la fabrication de différents ustensiles de ménage, tels que supports pour les ustensiles de cuisine.