crafts.kg - TRAVAIL DE BOIS
en ru

TRAVAIL DE BOIS

La gravure sur bois est un métier très ancien. Les Kirghiz  décoraient souvent par gravures (peints le plus souvent) les parties de bois de leurs yourtes, meubles, ustensiles de ménage. Tels objets comme djuk (les matelas piqués et le linge de lit  empilés), corbeilles à pain, équipement de cheval, troussequins et pommeaux, récipients, bichkek (bâton pour battre le kymyz), louches, chandeliers étaient décorés de gravures.

La carcasse de la yourte, bien qu’elle fût en bois, n’était pas gravée. Mais les keureugueux (les cadres à barreaux qu’on distordait par circulaire le long de la yourte), la porte, les linteaux, les jambages pouvaient être gravés  et / ou peints avec de l’argile  de couleur – rouge et / ou bleue.

Très souvent c’était le professionnel qui travaillait le bois, et il travaillait à façon. Il y avait même ceux (et ils existent toujours à présent) qui se spécialisaient sur la fabrication de cuillers en bois.
Normalement le maître faisait le dessin à la main, ce qui lui donnait plus de liberté à l’expression de ses propres idées et rendait original chaque produit. Mais, avec le temps, les artisans ont fini par utiliser les patrons. Plusieurs dessins ressemblent à ceux que vous pouvez voir sur les chirdaks. Pour fabriquer les objets les artisans utilisaient plusieurs sortes de bois. Ce choix dépendait de leur flexibilité.
Pour créer des formes de base le maître utilisait l'asseau, tandis que pour les détails c’étaient le burin et les couteaux spéciaux (bien affilés et courbés) qui ‘étaient utilisés. Outre la taille de reliefs il existait d’autres techniques telles que tournage et courbage. Les coupes pour enfants étaient fabriquées en cerisier, les assiettes / soucoupes étaient usinés par tour.
Les maîtres qui savaient créer des instruments musicaux, tels que komouz, kyl kiyak, occupaient une place particulière parmi les artisans.